Session Arbitre 190720 Epinal 2Les 20 et 28 juillet derniers se sont déroulées les sessions de formation de cadres de la commission PSP : des arbitres d’abord, puis des entraineurs fédéraux 1er degré. Retour sur ces deux journées de formations.

 

 

 

 

 

 

L’ARBITRE

 

L’arbitre est au premier niveau de compétences dans le collège des juges en PSP. Il connaît le règlement des épreuves et veille à son application en compétition. Il intervient en tant que chronométreur, ou vérifie la conformité des actions des compétiteurs avec le règlement des épreuves en surface (virages, respects des phases en surface et en immersion, respect des lignes d’eau dévolues au PSPeur en surface) ou au fond (comptage des pénalités lors du parcours subaquatique en combiné, respect des zones dévolues pour chaque action en immersion…).

 

Les points clés de la formation :Session Arbitre 190720 Epinal 1

 

  • présentation détaillée des règlements des épreuves, des différents postes occupés par l’arbitre en compétition (chronométreur, arbitre de fond, arbitre de virage…) ;
  • présentation de la place occupée par l’arbitre au sein du réseau d’acteurs d’une compétition (juges fédéraux, starter, compétiteurs, entraineurs et chefs d’équipe), et de la nature des échanges qu’il doit avoir (ou ne pas avoir !) avec eux.
 
 

En pratique :

 

La formation se déroule sur une demi-journée débouchant sur un petit contrôle des acquis (questionnaire à choix multiples) et un test de chronométrage. Tout PSPeur licencié de la FFESSM et âgé de plus de 16 ans peut accéder au grade d’arbitre. C’est par ailleurs la formation la plus adaptée à la création d’une toute nouvelle commission PSP au sein d’un club, car elle offre une connaissance pointue des épreuves, que la nouvelle commission ait pour vocation de former des compétiteurs ou non.

 

Trois nouveaux arbitres ont ainsi pu être formés lors d’une journée de formation à Épinal, le 20 juillet dernier. Témoignages :

 

Jean-Louis DUREN, formateur

« La PSP est en constante évolution, ce qui fait qu’avant chaque session de formation d’Arbitre ou de Juges Fédéraux 1er degré, je dois tout d’abord vérifier que je suis toujours en phase avec la dernière version des textes gérant l’activité. Et le jour J face aux stagiaires toujours passionnés, je dois être incollable. Cette fois-ci j’avais en face de moi des stagiaires particulièrement pointus en ce sens que cette formation leur était nécessaire pour le cursus d’EF1 PSP qui démarrait la semaine suivante. Ce fut une session très agréable avec beaucoup d’échanges (comme à chaque fois). »

 

Stéphane DOISE, stagiaire

« Je suis plongeur depuis 2012, et ca fait 3 à 4 ans que j'ai découvert la PSP avec l'aide de Jean-Louis Duren. Je suis responsable de cette activité au sein du club d’Épinal. Par cette formation d'arbitre, je voulais connaitre encore mieux l'activité et maitriser ses subtilités et pouvoir rencontrer d'autres passionnés. Jean-Louis, Olivier et Hélène nous ont fait découvrir la face cachée de l'activité et partager leurs passions. »

 

 

 

L’ENTRAÎNEUR FÉDÉRAL

 

L’entraineur fédéral est un préparateur physique des PSPeurs se destinant à la compétition. Il possède des notions de physiologie, d’éthique et de psychologie nécessaires à la préparation physique et mentale de ses futurs compétiteurs. Il a pour objectif la recherche et l’amélioration des performances de ses PSPeurs.

 

IMAG5766Les points clés de la formation :

 

  • Acquisition de notions d’anatomie et de physiologie, et application dans le cadre de l’amélioration des capacités physiques des PSPeurs ;
  • Initiation à la construction de séances d’entrainement (programme d’exercices), avec une progression sur l’année ;
  • Sensibilisation à l’accompagnement psychique et mental des PSPeurs, à l’éthique sportive (dopage) ;
  • Apprentissage de la pédagogie générale et appliquée à la PSP.
 
 
 

En pratique :

 

La formation débute par une première journée (stage initial). Puis le « stagiaire EF1 » dispose d’une période de mise en situation où il mettra en application les notions apprises lors du stage initial. La formation se conclut par une demi-journée d’examen où sont testées les aptitudes du candidat à l’organisation des séances (pédagogie organisationnelle) et à l’accompagnement des PSPeurs lors des entraînements (pédagogie pratique).

 

Les candidats au niveau EF1 doivent être arbitres et posséder un diplôme d’encadrant (E1 minimum) pour accéder à cette formation. Celle-ci est donc principalement destinée à des membres de commissions déjà bien assises dans leur club. L’EF1 apportera une plus-value surtout si une partie des PSPeurs se destinent à la compétition.

 

Six nouveaux EF1 ont intégré le cursus de formation EF1 dans le Grand-Est, puisque le stage initial s’est déroulé à Écrouves le 28 juillet dernier. Les stagiaires et formateurs racontent :

 

Hélène FEUILLY, formatrice

"Le travail des EF1 est indispensable dans les clubs qui souhaitent développer la compétition de PSP. La saison de compétition sur l’année doit être cadrée et encadrée avec des objectifs précis. Les EF1 peuvent développer des programmes d’entraînement spéciaux, adaptés au niveau des PSPeurs, aux objectifs visés et contribuer ainsi à l’amélioration des performances des athlètes et de l’équipe.

La formation des EF1 comporte une mise en situation de plus d’un mois durant lequel les stagiaires EF1 vont préparer des séances de PSP, variant entre des exercices de nage, des éducatifs, mais aussi des exercices sur des ateliers spécifiques (décapelage, vidage de masque, accroche de parachute, tractage d’un objet, etc.).

Un grand nombre d’EF1 formé dans notre région, c’est le signe d’une dynamisation de l’activité PSP et d’une volonté d’aller titiller les meilleurs clubs nationaux qui sont actuellement en Normandie, en région parisienne ou en Auvergne. Qu’à cela ne tienne, le Grand Est se met en ordre de bataille…"

 

Christophe JEANNOT, stagiaire

« Je fais de la PSP depuis 3 ans. La première année j’ai participé à une compétition, juste pour voir. Mais j’y ai pris goût, et suis vite passé à 4 ou 5 compétitions par an ! J’ai commencé par une formation d’arbitre pour parfaire mes connaissances des épreuves, puis j’ai eu envie de seconder mes camarades entraîneurs auprès d’une commission PSP de plus en plus importante au sein de mon club, et de plus en plus représentée en compétition (19 compétiteurs de tous âges en 2019 dont 12 qualifiés aux championnats de France !).

Pouvoir créer des ateliers pour que tout le monde puisse progresser, c’est le point fort de cette formation. Les formateurs nous ont apporté beaucoup de connaissances et ont réussi à nous captiver toute la journée. Nous avons pu travailler en petits groupes-atelier avec restitution au tableau pour un maximum d’implication dans la formation. Travailler en petits groupes m’a aussi permis d’échanger plein d’idées, d’exercices de méthodes avec les formateurs mais aussi avec les autres stagiaires.  Fort de ces nouvelles connaissances, je suis maintenant prêt et motivé pour mettre tout ça en application dans mon club ! »